Le secrétaire général de l’enseignement catholique, Philippe Delorme, commente la décision prise par l’exécutif de rouvrir progressivement les écoles à partir du 11 mai, au sortir du confinement strict imposé par la crise sanitaire du Covid-19.

Un retour à l’école qui exige des conditions sanitaires mais aussi un accompagnement psychologique et spirituel.

 

 

venenatis, Aenean et, leo Nullam non ut